Conseils pour la rédaction d’un CV réussi

Un CV réussi est un CV qui atteint le double objectif d’informer et de convaincre. Cette pièce va en effet servir, d’un côté, à identifier qui est le candidat en présence et quels sont ses compétences et objectifs de carrière. De l’autre, elle permettra d’évaluer la pertinence de sa candidature, par rapport aux postes proposés, ou à ceux auxquels il prétend. Le CV servira ainsi à impulser la décision d’une convocation en entretien. Pour que le CV assume ces diverses fonctions de manière efficace, quelques conseils sur la manière de l’écrire s’imposent.

Assurer la lisibilité

Puisqu’il s’agit d’informer, autant employer les moyens adaptés. La lisibilité fait partie de ces moyens. Pour assurer que le CV soit lisible, l’agencement des différents renseignements qu’il contient est essentiel. Rassembler les informations ayant les mêmes valeurs dans une même rubrique constitue une bonne base. Les coordonnées apparaîtront en haut de page, parce que ces informations sont essentielles, dans la figure où le recruteur veut donner une suite. La présence de divers canaux de contact sous-entend que l’on est réellement disponible.

Hiérarchiser les informations

Les expériences et les formations suivies occupent l’essentiel du CV. Pour être efficace, la hiérarchie occupée par les unes et les autres sera adaptée à la situation du candidat, au moment de la rédaction du CV. Les plus expérimentés privilégieront la mise en avant des missions qui leur ont déjà été confiées. La partie « Expérience professionnelle » précédera donc la rubrique des « Diplômes obtenus ». Inversement, quand on est plutôt débutant, il faut énoncer clairement les formations suivies. Dans ce même cas, il faut mettre l’emphase sur les stages ou séminaires auxquels l’on a participé. Même si cela n’a pas de rapport direct avec son domaine de formation, cela prouve au recruteur que l’on a de bonne disposition pour l’initiative et l’ouverture. Dans la description des missions, qu’elles aient été effectuées en stage ou dans le cadre d’un emploi rémunéré, l’utilisation des mots clés est une bonne chose pour guider le lecteur vers l’essentiel. C’est, en outre, un bon exercice qui permet à soi-même de se situer par rapport à ses expériences.

Viser la pertinence

Si la rubrique « Centres d’intérêt » est classique, il faut en faire usage à bon escient. Il ne s’agit pas là de lister la foule de choses qui nous intéresse, mais de faire un lien pertinent avec le poste visé. Si l’on se destine à un poste de supervision, citer le fait que l’on occupe la place de président de son association sportive, mais pas nécessairement sa passion pour le jazz. La dernière consigne se prête à l’ensemble des informations contenues dans le CV. Leur choix sera toujours adapté au besoin du moment. Il ne faut donc pas envisager un CV comme un document prêt à être tiré quand le besoin s’en présente, mais comme une pièce à actualiser pour chaque cas et selon l’objectif du poste que l’on brigue.

CV pour étudiants
Le CV anonyme, mauvaise solution pour un vrai problème