Préparer son entretien d’emploi

Étape cruciale dans le processus de recrutement, l’entretien d’embauche se prépare. C’est en effet la dernière ligne droite qui mène, ou ne mènera pas, au poste tant souhaité. Si les recruteurs auront toujours le dernier mot, le comportement et les réponses du candidat, durant cette rencontre, sont déterminants quant à leur décision.

Faire son bilan personnel

La préparation d’un entretien d’embauche suppose, avant tout, une démarche psychologique. Aussitôt la date de la rencontre fixée, le candidat ne doit plus attendre longtemps pour se mettre en condition, en vue de s’y présenter. Prendre le temps de réfléchir à son parcours et ses perspectives personnels fait partie des priorités à privilégier. Puisque l’entretien d’embauche consiste à vendre ses compétences et son profil, autant savoir les atouts de ces « produits ». C’est aussi le moment de s’interroger sur ses éventuelles failles et de préparer comment les formuler, si la question est posée lors de l’interview. Un candidat qui a pris la peine de faire ce bilan ne trouvera aucun mal à fournir des réponses claires, ce qui plaidera en sa faveur. En effet, le jour J, il sera parfaitement sûr de ce qu’il vaut en terme de compétences, de capacité à s’adapter et de profil psychologique. Ces trois axes servant de grille plus ou moins standard aux questions qui reviennent immanquablement en entretien.

Explorer les données sur la société

Parmi les questions les plus fréquemment posées en entretien d’embauche figure également celle-ci « Connaissez-vous bien notre organisation?». De la part des recruteurs, elle est tout à fait justifiable, ils veulent s’assurer que la personne qu’ils accueillent dans leur groupe nourrisse un minimum d’intérêt pour celui-ci. Parmi les démarches de la préparation, il faut donc s’accorder un temps pour explorer les ressources disponibles sur la société. Internet, presse spécialisée, chambre de commerce, Pôle emploi, voilà autant de tuyaux pour trouver les données les plus pertinentes sur une entreprise. Lors de l’entretien, il ne s’agit pas non plus de ressortir un flot de chiffres que le jury connaît déjà parfaitement. Le candidat va surtout montrer, en se référant à ces informations, qu’il a une vue claire sur les besoins de la société qu’il veut rejoindre, par rapport à ses perspectives et ses marchés.

S’exercer à formuler les réponses à toutes les questions éventuelles
Le dernier point de la préparation de l’entretien se rapproche de la simulation de cette rencontre. Entre revoir les détails de l’annonce et s’exercer à maîtriser son débit et sa respiration, il y a beaucoup à faire. Puisqu’une grande partie de l’interview sera axée sur les réalisations personnelles du candidat, ce dernier gagne à être parfaitement fluide, sur ce chapitre. Si le parcours est assez épars, le mieux est d’en établir un résumé où quelques mots clefs vont donner une idée précise des expériences réellement acquises. Il faudra, en outre, prévoir une réserve de questions à poser au jury d’entretien. Les recruteurs apprécient les candidats qui montrent une certaine curiosité pour le poste qu’ils briguent. Bien entendu, il faudra garder le cap de la pertinence.

CV pour étudiants
Le CV anonyme, mauvaise solution pour un vrai problème